L'Orgue en scène
Une démarche inédite de valorisation du patrimoine sonore

L'orgue autrement !



La musique baroque a fait l'objet depuis près de quarante ans d'un intense mouvement de redécouverte d'œuvres inconnues et des principes d'interprétation historiquement informés (recherche des manuscrits originaux, des instruments d'époque, des effectifs d'origine, du style d'interprétation...).

Ce mouvement de retour au baroque s'est attaché tout particulièrement à retrouver le son originel. Pour Philippe Beaussant, c'est la « recherche du son, de la couleur du son, de la vérité du son, de la vérité sonore d'une œuvre » qui importe vraiment.

Dans les années 70, alors que le répertoire d'orgue ancien se jouait sur des instruments inadaptés et que les instruments antérieurs au XVIIIe siècle sont meurtris, quelques organistes "pionniers" redonnent vie à un patrimoine oublié. Ils explorent les répertoires en redécouvrant les principes d'interprétation et révèlent au public des pages majeures de la mémoire musicale.

Ainsi, grâce à la restauration scrupuleuse des orgues d'époque et la construction d'instruments typés, les organistes ont retrouvé progressivement les sonorités adaptées aux différentes littératures européennes des XVIIe et XVIIIe siècles.

C'est dans ce contexte que Jean-Charles Ablitzer a initié à Belfort la construction d'instruments aux esthétiques sonores affirmées : l'orgue de l'Eglise Sainte-Odile (Gérald Guillemin, 1979) et l'orgue nordique du Temple Saint-Jean (Marc Garnier, 1984).

Toutefois, après l'enthousisame des années de redécouverte, et si la musique baroque a désormais conquis son public, un auditoire étonnament large et divers, le répertoire pour orgue, après l'enthousiasme des années de redécouverte, peine aujourd'hui à toucher au-delà du cercle des initiés et des passionnés. Ce phénomène n'est en rien surprenant lorsque l'on admet que la plupart des œuvres attachées à cet instrument sont initialement destinées à s'intégrer dans un cérémonial conçu comme une dramaturgie dans laquelle se conjuguent mise en scène, décor et musique.

En ce sens, le concert d'orgue seul, à l'exception de certaines situations particulières, est à priori anachronique si l'on considère que la plupart des formes musicales attachées à cet instrument procèdent des "fondamentaux" de la pratique vocale liturgique (le choral dans les pays protestants et le plain chant dans les pays catholiques).

Les expériences heureuses (Michael Praetorius, Nicolas de Grigny) tentées dans le cadre du festival Musique et Mémoire et dans d'autres contextes ont ainsi démontré que l'introduction de l'œuvre d'orgue dans une démarche artistique globale lui permet de retrouver une force de conviction entière et un sens renouvelé pour les publics d'aujourd'hui.

Aussi, dans le Nord Franche-Comté et particulièrement à Belfort, la présence d'instruments caractérisés stylistiquement offrent aujourd'hui une réelle opportunité de poursuivre ces premières démarches en recréant un écrin dramatique, où les voix, les instruments, la mise en lumière font écho aux émouvantes musiques de Frescobaldi, Praetorius, Buxtehude, Bach....

Samedi 1er août
Belfort / l'Orgue en scène

16 h, église Sainte-Odile
Orgue italien Gérald Guillemin (1979)

Frescobaldi, l'ange du clavier
L'art du maître de Saint-Pierre de Rome, de sa musique sacrée à sa musique profane.
extraits des Fiori Musicali, Arie, Partite et Canzone

Ensemble Les Surprises
Alice Julien-Laferrière, violon
Stephen Collardelle, ténor
Louis-Noël Bestion de Camboulas, orgue italien (Gérald Guillemin, 1979)

Benoit Colardelle, lumières


21 h, cathédrale Saint-Christophe

Miroir du temps... du XVIIIe au XXe siècle
Louis Marchand (1669-1732) et Jehan Alain (1911-1940), deux compositeurs poètes

Ensemble Les Surprises
Stephen Collardelle, ténor
Louis-Noël Bestion de Camboulas, orgue historique Waltrin / Callinet / Schwenkedel

Benoit Colardelle, lumières

Journée européenne du patrimoine
Tricentenaire de la mort de Louis XIV

Vendredi 18 septembre, 20 h 30
Cathédrale Saint-Christophe de Belfort

Lully, le musicien du Roi-Soleil
Airs et transcriptions de Jean-Baptiste Lully (1632-1687)

Jean-Charles Ablitzer, orgue historique Waltrin / Callinet / Schwenkedel
Françoise Masset, dessus
Josep Cabré, basse-taille

 

édition 2009 / "les rencontres de Gröningen et Lübeck", Jean-Charles Ablitzer et Robin Renucci / les reportages de Classiquenews.com, Philippe Alexandre Pham et de Resmusica.com, Marie-Aude Labatide-Alanore

édition 2010 / "Orgue et Vocalité" / les reportages de Classiquenews.com, Philippe Alexandre Pham et de Concertclassic.com, Michel Roubinet 

 

 

 



Orgue nordique du Temple Saint-Jean de Belfort (Marc Garnier, 1984)

Présentation de l'orgue nordique du temple Saint-Jean de Belfort


Orgue italien de l'Eglise Sainte-Odile de Belfort (Gérald Guillemin, 1979)

Présentation de l'orgue italien de l'église Sainte-Odile de Belfort


Orgue historique de la Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains

Présentation de l'orgue historique de la basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains


l'orgue historique de la cathédrale St Christophe de Belfort (photo : Martine Ablitzer)

l'orgue historique de la cathédrale St Christophe de Belfort


 Ensemble les Timbres (ensemble associé (2017-2018-2019)
 PROJET BAL - TOURNOI / Médiation artistique et transmission
 Le mythe d’Orphée / médiation artistique et transmission


Vosges du Sud
Profitez du festival Musique et Mémoire pour vous immerger au coeur des Vosges du Sud.

Programme 2018
Fabuleux théâtre des humeurs baroques, le festival Musique et Mémoire célèbre du 13 au 29 juillet 2018 sa 25e édition.

Changement d'horaire, Tournoi musical
Afin de permettre au public du festival de vivre la finale de la coupe du monde de football, le tournoi musical avec l'ensemble Les Timbres se déroulera ce dimanche 15 juillet à l'église de Servance à 14 h.