The way to Paradise
Consort Songs & Music



Dimanche 17 juillet, 17 h 30
Eglise Saint-Jean Baptiste de Corravillers


The way to Paradise

Consort Songs & Music

Ensemble Les Timbres
Julia Kirchner, soprano
Yoko Kawakubo et Maite Larburu, violons
Myriam Rignol, Mathilde Vialle, Etienne Floutier et Pau Marcos Vicens, violes de gambe
Julien Wolfs, orgue et clavecin

Benoît Colardelle, lumières

« Nous jouions, comme Musique Sérieuse, des Fantaisies à 3, 4, 5 et 6 Parties avec l'Orgue ; Entrecoupées, de ci de là, de quelques Pavanes, Allemandes, d'Airs Solennels, Doux et Délicieux ; tout cela racontait, pour ainsi dire, des Histoires Pathétiques, des Discours pleins de Rhétorique et Sublimes ; des Discussions Subtiles et Profondes, tellement Adaptées et en Accord avec les Facultés Intérieures, Secrètes et Intellectuelles de l'Ame et de l'Esprit, que pour les évoquer en Les louant à leur juste Valeur il n'y a pas de Mots assez Forts dans le Langage... »

C'est ainsi qu'est décrite la musique pratiquée du temps de sa jeunesse par Thomas Mace (Musick's Monument, 1676).

Les Consort Songs & Music sont souvent considérés comme l'expression la plus caractéristique du langage musical anglais à la fin de la Renaissance. Ils se développèrent notamment pendant les règnes d'Elisabeth Ire (1558-1603) et de Jacques Ier (1603-1625).

Ce programme propose d'en parcourir le fil... jusqu'au paradis !

Les thèmes abordés sont cependant souvent méditatifs, voire mélancoliques. Mais cette mélancolie est sublimée par la beauté de la composition, et au fil de la musique, on en vient à aimer être mélancolique.


La grande souplesse d'instrumentation permet une variété de couleurs et de timbres infinie. En effet, William Byrd (1539/40-1723) explique qu'il a mis des paroles sous toutes les parties mais qu'à l'origine ces chansons étaient « faites pour que des Instruments en expriment l'harmonie, et qu'une voix en énonce le texte » (Psalmes, Sonnets and Songs of Sadness and Pietie, 1588).

Cette pratique permet de renforcer le sens de la musique par le poids des mots... et le contraire. Sublime !

Réservation conseillée
15 €, 5 € (réduit), 12 € (adhérents Musique et Mémoire et de la MGEN)

Le tarif réduit est applicable aux - de 18 ans, étudiants, allocataires du RSA, demandeurs d'emploi, sur présentation des justificatifs correspondants.

 

 


ensemble Les Timbres (ensemble associé 2014-2015-2016) / Tour d'horizon


ensemble les Timbres (photo : Diego Salamanca)



Vosges du Sud
Profitez du festival Musique et Mémoire pour vous immerger au coeur des Vosges du Sud.

Programme 2018
Fabuleux théâtre des humeurs baroques, le festival Musique et Mémoire célèbre du 13 au 29 juillet 2018 sa 25e édition.

Une 25e édition sidérante !