Cantate, sonata e concerto
Alessandro Scarlatti (1660-1725)

Concert proposé dans le cadre du projet de coopération transnationale GAL Leader Pays des Vosges Saônoises et Valle Umbra e Sibillini (Ombrie/Italie), "Itinéraires et Festivals Baroques", Segni Barocchi Foligno Festival et festival Musique et Mémoire.



Dimanche 20 juillet, 21 h
Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains

Cantate, sonata e concerto
Alessandro Scarlatti (1660-1725)


Musica Perduta / Renato Criscuolo

Mauro Borgioni, baryton
Monika Toth, violon
Danuta Zawada, violon
Renato Criscuolo, violoncelle
Michele Carreca, théorbe
Luca Marzetti, contrebasse
Alberto Bagnai, flûte à bec et clavecin

Benoît Colardelle, lumières


Les cantates pour basse d'Alessandro Scarlatti (1660-1725) représentent une partie infime parmi les 500 cantates écrites par le compositeur, dont la plupart sont encore largement méconnues. Il s'agit de six cantates pour basse avec violons et basse continue, et trois pour basse et basse continue, dont quatre sont inclus dans ce programme. Datée du 16 juillet 1710, Immagini d'orrore est la seule cantate autographe. Elle est dédiée à son Excellence M. le Prince de San Severino, C'est une œuvre brève mais puissante, révélatrice de l'art de Scarlatti. Tu resti o mio bel Nume appartient à la dernière décennie de la vie de Scarlatti. Un magnifique récitatif accompagné ouvre la cantate, suivi par une sicilienne. Sotto l'ombra est une cantate pastorale qui raconte les douleurs de l'amour du berger Thyrsis. Longtemps considérée comme une œuvre de Caldara, la cantate Il giuditio di Seleuco, vient d'être définitivement attribuée à Scarlatti.

Parmi la production instrumentale du compositeur de Palerme, qui n'est pas très vaste, les six concertos pour flûte, cordes et basse continue, témoignent de l'extrême popularité de la flûte à bec comme un instrument soliste à Naples au début du XVIIIe siècle. Vogue partagéepar le violoncelle, acteur principal de trois belles sonates avec le continuo, qui, dans l'environnement napolitain dépasse même le violon en littérature solo.

La passionnante découverte d'un répertoire au lyrisme saisissant...

Réservation conseillée
12 €, 5 € (réduit), 10 € (adhérents Musique et Mémoire)

 



Musica Perduta (photo : Nicolas Maget)

Musica Perduta / Renato Criscuolo

le site internet de Musica Perduta

Coopération transnationale GAL LEADER Pays des Vosges Saônoises / Valle Umbra e Sibillini



Vosges du Sud
Profitez du festival Musique et Mémoire pour vous immerger au coeur des Vosges du Sud.

Les Timbres en résidence pour 3 nouvelles années
Encore 3 années avec l'ensemble Les Timbres... 2017, 2018 et 2019 !

projet Buxtehude
Avec l'ensemble Les Timbres, 2 classes primaires de Servance sur les traces du jeune JS Bach à Lübeck.

Musique et Mémoire 2017
Porté par la belle vitalité de son projet artistique, le festival Musique et Mémoire propose une programmation audacieuse et innovante !

Froberger 3 images de la Maison Tangible
La Maison Tangible - manufacture d'images et d'objets graphiques - célèbre le 400e anniversaire de la naissance de JJ Froberger avec une série de 3 images de Vincent Jacquin