Les Timbres, nouvel ensemble associé (2014-2015-2016)
Résidence 2015 / L'opéra dans tous ses états

« Opéra, se dit aussi d'une chose qui se fait rarement & extraordinairement, & avec de la dépense, ou de la peine. Vous demandez à entendre encore une fois ces Musiciens, c'est un Opéra de les rassembler. »

Antoine Furetière, Dictionnaire Universel, 1690

 

 



L'opéra dans tous ses états / résidence 2015

« Une année s'est écoulée depuis notre embarquement à Musique et Mémoire, au cours de laquelle nous avons gravi projets escarpés, résidences impétueuses et concerts vertigineux. En déposant notre sac à dos après cette longue promenade, nous ne pouvons que remercier notre "bureau des guides", le festival Musique et Mémoire ! Nous avons vu des paysages magnifiques (les visages émerveillés de ces enfants, dans une Bulle à Faucogney, jouant pour la première fois de la viole de gambe, du clavecin ou encore la comédie !) et nous avons entendu murmurer les voix des plus grands musiciens d'il y a 300 ans (Rameau, Buxtehude...). Cette année, nous proposons de tenter l'ascension du pic de l'opéra français ! Cette randonnée sera soigneusement préparée par plusieurs stages en amont (projet Lully avec l'Ecole départementale de musique, jeux musicaux avec les écoles des 1000 étangs...). » Les Timbres

Révélé au public par son Premier Prix au prestigieux Concours International de Bruges en 2009, l'ensemble Les Timbres pour sa seconde année de résidence a choisi d'exprimer et d'illustrer la théâtralité dans la musique baroque française, avec des représentations variées, allant du récital de clavecin à l'opéra de chambre, en passant par un spectacle satirique ou encore une chasse aux concerts. Un parcours royal !

La résidence de l'ensemble Les Timbres (2014-2015-2016) est soutenue par la DRAC Franche-Comté, Ministère de la Culture et de la Communication.

Destination baroque avec l'ensemble Les Timbres

Désireux de s'inscrire pleinement dans son environnement, le festival Musique et Mémoire a imaginé avec l'ensemble Les Timbres un important volet d'actions de sensibilisation aux esthétiques anciennes auprès des pratiques et des publics locaux.

Ainsi, 2 sessions participatives, en préambule à la recréation de Proserpine, sont proposées au département de musique ancienne de l'Ecole départementale de musique de la Haute-Saône (vendredi 27 mars / vendredi 29 et samedi 30 mai 2015). Un temps de sensibilisation à "la chasse aux concerts" est également prévu dans les écoles de la Communauté de communes des 1000 Etangs (lundi 8 et mardi 9 juin 2015).

Ces actions de sensibilisation et de transmission sont proposées en partenariat avec l'Addim 70, avec le soutien spécifique de l'Eat (NADT) dans le cadre de la Convention interrégionale du Massif des Vosges.


Samedi 30 mai 2015, 17 h 30
Espace Frichet, Luxeuil-les-Bains

Projet Lully
Extraits des plus belles pièces instrumentales de l'Opéra Proserpine

Département de musique ancienne de l'Ecole départementale de musique de la Haute-Saône

Vendredi 17 juillet 2015, 21 h
Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains

Proserpine
Un opéra de Jean-Baptiste Lully (1632-1687) en version "de chambre" (Anvers, 1682)/ reconstitution en première mondiale

Samedi 18 juillet 2015
Cour de l'hôtel de Ville de Lure

21 h / Le Carnaval des Animaux
Une satire du genre humain ! Et si nous étions tous des animaux ?
23 h / La Gamme en forme de petit opéra, Marin Marais (1656-1728)

Dimanche 19 juillet 2015, 11 h
Chapelle Saint-Martin de Faucogney

Le Clavecin du Grand Siècle

Dimanche 19 juillet 2015, 13 h
Montagne Saint-Martin de Faucogney

Simphonies pour les Soupers du Roy (pique-nique sonore)
Michel-Richard De Lalande (1657-1726)

Dimanche 19 juillet 2015, 15 h
Faucogney, parcours historique

La Chasse aux concerts
Un parcours énigmatique interactif pour petits et grands

Dimanche 19 juillet 2015, 17 h 30
Eglise Saint-Jean Baptiste de Corravillers

Sonnons en trio !
L'apparition et l'évolution de la sonate en trio au XVIIe et XVIIIe en France

 

 

 

 

Comment et pourquoi l'ensemble Les Timbres est-il né ? Quelles sont ses caractéristiques et spécificités ?

Il est des coïncidences dans la vie qui ne s'expliquent pas... On a l'impression que c'est du ressort du hasard, et en même temps, que ça n'aurait pas pu être autrement.

C'est le cas de la création de l'ensemble Les Timbres : l'histoire banale de trois jeunes étudiants musiciens qui décident de faire de la musique de chambre ensemble. L'histoire aurait pu s'arrêter là. Mais voilà que la « mayonnaise prend », que les récompenses de grands concours internationaux font connaître le groupe, et que, à un moment donné, sans qu'on en ait perçu la gestation, un ensemble est né, dont les caractéristiques sont d'autant plus fortes qu'elles n'ont pas eues à être imaginées, mais qu'elles s'ancrent dans une réalité observable.

Les Timbres pratiquent leur musique dans un souci démocratique, en donnant à chaque voix, même la plus petite, la place d'être entendue : par conséquent, l'ensemble n'a pas de directeur artistique. Même si Yoko, Myriam et Julien se partagent des tâches administratives qui déclenchent parfois des choix artistiques, tous les artistes réunis sont également partie prenante du projet musical. C'est pour cela que l'ensemble se consacre, sans distinction d'esthétiques ou même de disciplines, à des projets légers, ne dépassant pas une dizaine d'artistes, qui permettent à chacun de s'exprimer.

Quels sont les enjeux de cette résidence pour Les Timbres ?

Mais, si la naissance de l'ensemble s'est faite sans douleur, nous voici maintenant au moment toujours délicat de la mise en place de ce qui lui permettra de perdurer : il faut cadrer, structurer, projeter, etc. C'est en ce sens que la main tendue de Fabrice Creux, de Dominique Parrot et de toute l'équipe de Musique et Mémoire est une chance non négligeable pour Les Timbres. Cette résidence s'inscrivant dans la durée peut justement nous permettre d'envisager des projets à plus long terme, et en trois années, nous pouvons imaginer trouver un certain équilibre entre les trois pôles principaux à travers lesquels nous travaillons : recherche, art et transmission.

Comment l'ensemble peut-il conjuguer ses propres perspectives de développement avec celles du festival ?

Les Timbres appréciant d'écouter la position des autres acteurs culturels, leur but n'est pas de faire cavalier seul, mais bien de se rallier à des idées essentielles, élaborées et expérimentées sur le territoire par le festival. Quand ces idées rejoignent les convictions profondes des membres du groupe comme c'est le cas ici, on imagine aisément à quel point peut être forte l'envie de travailler ensemble ! Il nous semble ainsi important d'élaborer des perspectives de développement de concert avec celles du festival et de son territoire, car c'est ainsi, croyons-nous, que notre triade chercheur-artiste-enseignant sera la plus à même de tisser un rapport judicieux avec un public précis.

 



ensemble les Timbres (droits réservés)

le site internet des Timbres

le site internet des Timbres

Extraits vidéos



Vosges du Sud
Profitez du festival Musique et Mémoire pour vous immerger au coeur des Vosges du Sud.

Programme 2018
Fabuleux théâtre des humeurs baroques, le festival Musique et Mémoire célèbre du 13 au 29 juillet 2018 sa 25e édition.

Une 25e édition sidérante !